logo umfA l’occasion du nouvel an hégirien 1439 correspondant au 21 septembre 2017, l’Union des Mosquées de France (UMF) présente ses vœux les plus chers de paix, de bonheur, de santé et de prospérité à l’ensemble des musulmans de France. L’hégire fait référence à l’émigration, vers le 16 juillet 622, du Prophète Muhammad - Paix et Salut sur Lui- ainsi que ses disciples, soumis à l’oppression et contraints, de quitter la Mecque pour rejoindre la ville de Médine.

logo umfL’Association Française de Normalisation (AFNOR) vient d’annoncer la mise en place d’une norme « Halal » élaborée, selon elle, à la demande d’industriels français de l’agroalimentaire en vue de faciliter l’exportation de certains produits. Elle déclare que la norme ne couvre pas la certification de l’abattage des animaux et ne concerne que les produits transformés incluant les conserves, plats préparés, charcuteries, confiserie, boulangerie.

logo umfL’Union des Mosquées de France (UMF) suit avec beaucoup d’inquiétude l’évolution de la situation catastrophique causée par l’Ouragan Irma aux Antilles et plus particulièrement à Saint Martin et Saint Barthélémy. Le bilan provisoire de cette catastrophe fait état d’au moins huit morts, de nombreux blessés et des dégâts matériels considérables.

En ces douloureuses circonstances, l’UMF présente ses sincères condoléances aux proches des victimes, souhaite un prompt rétablissement aux blessés et exprime son entière solidarité avec tous les sinistrés.

L’UMF appelle les musulmans de France à élever des prières pour toutes les victimes et à apporter leur soutien aux ONG et associations humanitaires mobilisées pour aider les victimes durement touchées par cette catastrophe naturelle.

logo umfL’Union des Mosquées de France condamne avec la plus grande vigueur les massacres perpétrés contre les musulmans Rohingyas par l’armée Birmane et des extrémistes se réclamant du bouddhisme.  Depuis le 25 août dernier, le déferlement de la haine et de la barbarie contre ce peuple le plus persécuté du monde a pris une tournure qui doit interpeler toute personne éprise de paix et de justice.  Aux centaines d’hommes, de femmes et d’enfants sauvagement tués,   il faut ajouter plus de 530 000 Rohingyas forcés à l’exil au Bangladesh.

L’UMF, horrifiée par cette barbarie abjecte que rien ne saurait justifier, exprime sa profonde indignation face aux déclarations honteuses et scandaleuses de la chef du gouvernement Birman, Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix, qui tente de minimiser la tragédie des Rohingyas en la qualifiant « de partie émergée d’un énorme iceberg de désinformation ».

Fil de navigation