Communiqué de présse

L’Union des Mosquées de France (UMF) qui a suivi le discours solennel du Président de la République devant les représentants de la Nation réunis en congrès ce lundi 16 novembre 2015, a été très sensible à la volonté du Président de la République de rassembler tous les Français autour des valeurs de la Républiques pour faire face au « terrorisme  jihadiste » qui  ne peut se prévaloir d’aucune civilisation.

Les débats qui ont suivi le discours du Président de la République ont donné lieu à des propositions dont la dissolution et la fermeture de certains lieux de culte dites mosquées radicales.

L’UMF prend acte et tient à préciser qu’un lieu de culte présentant un danger avéré pour notre pays et nos concitoyens ne mérite pas d’être qualifié de mosquée qui est par essence un lieu de paix, de prière et de recueillement. La fermeture de ce type de lieu est une mesure nécessaire et justifiée.

L’UMF considère également que si une association, quel que soit son objectif déclaré, présente un danger avéré, la justice doit être saisie de son cas pour la mettre hors d’état de nuire et faire respecter l’état de droit.

Enfin, l’UMF s’élève contre tout propos incitant à la haine et à la division au sein de notre pays qui a besoin plus que jamais de son unité et de sa cohésion pour faire face à ses ennemis dont les attaques visent indistinctement tous les Français.

Fait à Paris le 16 novembre 2015

Mohammed MOUSSAOUI

Président de l’UMF

Fil de navigation