Les mots ont un sens

L’Union des Mosquées de France (UMF), qui salue les déclarations lucides, sereines et dignes des institutions religieuses catholiques de notre pays en réaction au projet d’attentats qui visait des églises franciliennes, déplore les dernières déclarations de certains hommes et femmes politiques, notamment celles du Député-Maire de Nice et ancien Ministre de la République, Monsieur Christian Estrosi. 

Les déclarations du Député-Maire sur "une troisième guerre mondiale" et des  "cinquièmes colonnes présentes en France" sont totalement inappropriées. L’évocation d’une menace pesant sur " la civilisation judéo-chrétienne" et l’association choquante de l’islam au fascisme stigmatisent fortement nos concitoyens de confession musulmane.

L’Union des Mosquées de France rappelle que dire la vérité exige d’abord et avant tout un langage juste, loin de toute surenchère et de toute confusion qui ne peuvent profiter qu’aux extrêmes.  Ces derniers, comme chacun le sait, se nourrissent de la haine et de la discorde.

L’Union des Mosquées de France, comme toutes les forces vives de notre pays, consciente du danger et de la menace que représente l’extrémisme, appelle les hommes et les femmes politiques de notre pays à prendre de la hauteur et à éviter l’amalgame et la stigmatisation. 

Le combat contre le terrorisme qui se réclame à tort de l’islam doit unir l'ensemble des Français de toute confession et de toute conviction car ce terrorisme est une menace pour toutes les civilisations.

Fait à Paris, le 27 avril 2015

Mohammed MOUSSAOUI

Président de l’UMF