Soutien de l'UMF

L’Union des Mosquées de France (UMF) dénonce et condamne avec force l’acte lâche et abject dont a été victime madame Latifa Ibn Ziaten, mère du soldat Imad Ibn Ziaten, assassiné en mars 2012 par le terroriste de Toulouse-Montauban.

Aïd El-Fitr

L’Union des Mosquées de France (UMF) annonce que la fête de l’aïd El-Fitr, marquant la fin du mois sacré de Ramadan pour l’an 1440 de l’Hégire, correspond au mardi 4 juin 2019

LE JEUNE DU RAMADAN

Ramadan : un mois de jeûne et de médiation

Le 9e de l’année lunaire (hégirienne), Ramadan est un mois durant lequel les musulmans pratiquent le jeûne et multiplient les actes de dévotion dont la prière et la lecture méditée du Saint Coran. Puisque chacun des 12 mois de l’année lunaire comptent 29 ou 30 jours, celle-ci compte près de 11 jours de moins que l’année solaire. Ainsi, Ramadan de l’année 1439/2018 avait débuté le 17 mai 2018 et très probablement celui de l’année 1440/2019 débuterait le 6 mai 2019.

L'interdiction du port des signes religieux

Dans le cadre du projet de loi « pour une école de la confiance », le Sénat a adopté ce mercredi 15 mai 2019, un amendement visant l’interdiction du port de signes religieux aux parents accompagnateurs des sorties scolaires. Avec 100 voix contre et 159 abstentions, cet amendement a été voté par 186 voix.

Profanation du carré musulman

L’Union des Mosquées de France condamne avec force la profanation du carré musulman du cimetière de Draguignan (Le Var). Une dizaine de pierres tombales ont été renversées et des objets brisés ou jetés dans la nuit de dimanche à lundi 13 mai 2019 en pleine période de Ramadan.

Le président de l’Union des Mosquées de France de la région PACA, également président du CRCM-PACA, M. Khalid Belkhadir, s’est entretenu avec le représentant de l’UMF à Draguignan, M. Larbi Laaouaouda.

Ramadan 1440/2019 débute le 6 mai

A l’occasion du début de mois de Ramadan 1440H-2019, correspondant au lundi 6 mai 2019, l’Union des Mosquées de France (UMF), présente ses meilleurs vœux aux musulmans de France et leur souhaite de vivre durant ce mois béni de grands moments de quiétude, de solidarité et de partage.

Le jeûne, pratique millénaire commune à de nombreuses traditions religieuses et philosophiques, doit offrir à tous, par l’expérience volontaire de la faim et de la soif, l’occasion de mesurer la souffrance et la détresse de ceux qui subissent au quotidien partout dans le monde les affres de la pauvreté et de la précarité.

Fil de navigation