Décès de Cheikh Haj Moussa Touré

Le Conseil Français du Culte musulman (CFCM) a appris avec une grande tristesse et une vive émotion le décès de Cheikh Haj Moussa Touré, Président de la Fédération Française des associations islamiques d'Afrique, des Comores et des Antilles (FFAIACA).

Le décès de Cheikh Haj Moussa Touré, survenu dans la nuit de mardi à mercredi, est une grande perte pour l’islam de France et pour le CFCM dont il était un membre fondateur.

Haut dignitaire de la communauté islamique africaine et guide spirituel pour nombre de musulmans de France, Cheikh Haj Moussa Touré a œuvré tout au long de sa vie pour promouvoir un islam de juste milieu porteur de valeurs humanistes et de vivre-ensemble.

Election du Bureau du CFCM

Le Conseil d’Administration du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) s’est réuni, ce dimanche 19 janvier 2020 à la Grande mosquée de Paris pour l’élection du Bureau du CFCM pour les six années à venir.

Avant d’entamer ses travaux, le CA a tenu à rendre hommage à tous ceux qui se sont investis dans la marche du CFCM, notamment, le Recteur, Dalil Boubakeur, président sortant du CFCM.

Elections du CFCM

A l’issue des élections organisées par le Conseil français du culte musulman (CFCM) les 10 et 17 novembre 2019, l’Union des mosquées de France (UMF) est arrivée en tête des urnes, Sans aucun membre coopté, la jeune fédération, née en 2014, est devenue une composante majeure du CFCM, déjouant ainsi quelques pronostics du fait, en partie, des récents conflits opposant l’UMF à l’instance. Son président, Mohammed Moussaoui, revient sur les résultats du scrutin dont il entend bien tirer profit pour, l’espère-t-il, peser dans une instance qui a besoin d’une réforme en profondeur.

Le CFCM doit regagner la confiance des musulmans de France

Entretien de La Croix avec Mohammed Moussaoui, président l’Union des Mosquées de France (UMF), créée fin 2013, juste après les précédentes élections du CFCM.

À l’issue des élections des 10 et 17 novembre, l’Union des mosquées de France (UMF), fédération proche du Maroc, est devenue la première force électorale du Conseil français du culte musulman (CFCM).

Un peu de respect pour le principe de laïcité

L’Union des mosquées de France (UMF) a appris avec consternation qu’une religieuse catholique âgée de 75 ans n’a pas été acceptée dans une maison de retraite de la municipalité de Vesoul, à cause de son voile.

ITW VOILE ISLAMIQUE DE MOHAMMED MOUSSAOUI

Mohammed Moussaoui a été président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) pendant plusieurs années. Il est également président de l’Union des Mosquées de France (UMF). Ce Docteur agrégé en mathématiques, enseignant chercheur à l’Université d’Avignon, est également formé en théologie et sciences islamiques. Il ne partage pas l’avis du CFCM publié le 29 octobre, notamment sur la question du port du voile

Fil de navigation