Lutter contre tous les séparatismes : un devoir de tous

A la suite du discours de politique générale du Monsieur le Premier ministre, Jean Castex, le 15 juillet dernier et l’annonce pour septembre prochain d’un projet de loi pour la lutte contre les séparatismes, le CFCM réaffirme :

Le radicalisme se réclamant de l’islam pourrait donner lieu à des formes de séparatisme qu’il faut combattre avec la plus grande détermination. Avec la mise en place de l’observatoire de lutte contre la radicalisation, le 19 janvier dernier, le CFCM met cette lutte au cœur de ses préoccupations et y mobilise toutes les forces vives de notre pays et notamment les imams et aumôniers de France.

Le raccourci « séparatisme islamiste » dont l’objet est de nommer la réalité d’une vision radicale se réclamant de l’islam pourrait créer la confusion entre l’islam en tant que religion de millions de Français et des formes de dévoiement de cette religion dont les musulmans en sont aussi des victimes.

Au nom d’une idée dévoyée des valeurs qui animent l’immense majorité des Français, certains cultivent à l’encontre des Français de confession musulmane une forme de séparatisme néfaste pour la cohésion de notre pays. Il ne convient pas de nommer ce dévoiement par un raccourcis mêlant France et séparatisme. Ce serait une offense insupportable pour tous les français.

Le CFCM appelle à lutter avec la même détermination contre toutes les formes de séparatismes et notamment celui qui est nourri par des personnes condamnées à maintes reprises pour provocation à la haine religieuse et qui continuent malheureusement de s’exprimer librement et de déverser leur haine sur les français de confession musulmane.

 

Fait à Paris, le 17 juillet 2020

Mohammed MOUSSAOUI

Président du CFCM

 

UMF FRANCE

L’« Union des Mosquées de France », ci-après dénommé «UMF», est une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.